Avec l’Art du Jardin au Grand Palais, nous souhaitons aller à la rencontre d’un nouveau public, qui n’est pas forcément celui qui nous connaît et que nous côtoyons dans les fêtes des plantes traditionnelles ou dans nos pépinières. Urbains, ces visiteurs habitués aux expositions très qualitatives données au grand palais, sont exigeants et avertis, influents et actifs dans leurs réseaux et souvent prescripteurs de tendances.

Ce public va découvrir, dans un lieu exceptionnel, la magie du végétal présenté dans toute sa diversité et sa générosité. Nous sommes fiers d’avoir été reconnus et invités au Grand Palais, et d’avoir ainsi l’occasion de montrer tout nos savoir-faire et la diversité des végétaux cultivés au sein nos pépinières dans un jardin novateur et audacieux…

Un nouveau jardin de « Plantes et Cultures » au cœur de la capitale, pour montrer la richesse de la diversité végétale, et ainsi mieux la défendre. Ce projet avance avec l’énergie d’un collectif rassemblé autour de mêmes valeurs et nous souhaitons y associer des partenaires, par le biais de leur soutien logistique, matériel ou financier pour continuer cette belle aventure !

 

— NOTRE PROJET —

New York, ville métissée riche de ses diversités, pense que la production de jardin est essentielle à l’ensemble de la communauté. Sous la verrière du Grand Palais, nous avons élevé notre jardin. Celui-ci prend de l’altitude pour chercher la lumière. Le rez-de-jardin se repeuple de pionnières à grand feuillage. Six mètres plus haut, sur la terrasse, un potager productif pour le collectif s’est installé. Son accès se dérobe dans l’un des tubes support. Les images s’affichent au cabaret végétal…

La charpente

Deux arbres vrais reconstruits: hauteur 6 mètres, tronc et branches, plus couleurs dans les plis de l’écorce et épiphytes. Lianes à l’assaut des troncs… Deux piliers soutiennent la terrasse en métal; ils servaient à la ventilation d’une usine. Ils sont creux et très épais. Un des tubes protège un escalier factice qui permet l’accès à la terrasse. Une porte cadenasse l’ensemble. L’autre tube est une réserve d’eau: 6 mètres de haut, 1,20 mètre de diamètre. Les gouttières de la serre remplissent la réserve.

L’étage

La nacelle est une surface grillagée, portante, de 4,50 m de côté, sur laquelle nous installons une serre-jardin, ainsi qu’un jardin de pots composé d’agrumes, d’aromatiques et de fruitiers. En-dessous, un jardin d’épiphytes joue dans un mélange de lumière. Une ligne de vie permet la circulation aux jardiniers. Un potager respire là-haut, filmé et projeté sur l’écran du rez-de-jardin.

Le rez-de-jardin

A l’ombre des arbres et du potager, des plantes luxuriantes à grand feuillage, en partie aquatiques (Gunnera, Lotus, Thalia, Rheum, Rodgersia…) sont plantées dans des poubelles métalliques. Les Cimicifuga et leurs copines allègent l’ensemble. Les grandes prêles s’en donnent à coeur joie… Pour donner du volume nous utilisons un grand bambou (7 à 8m). Des plantes grimpantes partent à l’assaut des piliers. Une myrte sculptée en karikomi s’installe près des bananiers réchauffés dans nos serres cet hiver. L’ensemble est entouré d’une bordure bois, avec deux accès qui mènent au cabaret. L’éclairage et la brume s’élèvent du sol….

Ce printemps, les pépinières de Plantes et Cultures ont uni leurs compétences pour exprimer combien il est précieux de cultiver, respecter et chérir la diversité de nos végétaux.

Cette démonstration collective de notre savoir faire et de notre désir à promouvoir nos valeurs a suscité de nombreuses réactions auprès des visiteurs. Nous souhaitons vous donner rendez-vous lors de cette édition d’automne, car chaque graine semée peut laisser germer une idée !

Dans un contexte tendant à vouloir encadrer nos métiers par un projet de règlement européen, le Domaine de Courson porte la réflexion à nouveau lors d’une table ronde avec les principaux acteurs de la protection du végétal et des membres de Plantes et Cultures… la parole des professionnels doit être entendue.

Comment pouvons-nous collectivement protéger et porter les valeurs de la diversité ? C’est le credo de notre association et nous vous invitons à vous exprimer sur un tableau d’expression libre qui sera mis en place sur notre stand.

Prenez-en de la graine, et témoignez vous aussi votre attachement à la diversité !

20141018_131144 20141017_105430

Gourmandise en terrasse, devenez l’habitant d’un jardin nourricier ! Les fruits et les légumes sont à votre portée pour satisfaire vos sens. Une serre à orchidées, une autre de semis, des agrumes, une armoire à outils, une cabine à livres, un insectarium et une réserve d’eau se mêlent avec bonheur à la luxuriance générale. Le moindre espace est prétexte à la végétation et à la mise en culture de petits fruits et de légumes qui cascadent des pots ou partent à l’assaut des treillages. Venez nous retrouver dans ce jardin, un jour ce sera le vôtre !

Venez nous rejoindre pour manger ce paysage !!

IMG_0112 IMG_0132  IMG_0135

Inattendu, onze chapelles habillées de végétaux d’exceptions pour défendre la richesse botanique.

Les Inattendus proposent une fenêtre ouverte sur l’art contemporain au cœur de la ville
Sainte-Savine dans l’Aube… Marie-Jeanne Herbillon commissaire d’exposition, a eu l’idée d’y adjoindre l’esprit Collection de Plantes et Cultures pour animer l’église lieu central dans la  déambulation de cette manifestation.

cette nouvelle édition 2014 a pour thème le cinéma. Plantes & Cultures relève alors le défi de la Mise en (s)Cène, un contexte tout à fait inattendu pour le végétal, une église dans un festival d’art contemporain…

Dans ce magnifique écrin du XVIe, 11 des 25 pépinières que compte notre association Plantes & Cultures, mettent en scène la richesse et la diversité de leurs collections végétales.

C’est onze chapelles que nous allons habiller de nos agrumes, conifères, papyrus, protea, bambous, vivaces, bougainvilliers, clématites, fougères, plantes aromatiques et orchidées… pour mettre en exergue la richesse et la diversité de nos collections… Une belle occasion d’aller plus loin dans la Culture de nos plantes, en s’intéressant à leur symbolique biblique ou autres confessions, mais aussi à leur nature vivrière par essence…

A l’heure où l’homme s‘éloigne toujours plus de la nature. À la lecture de nos recherches pour rattacher nos plantes à leur caractère biblique ou religieuse, nous sommes  convaincus que l’importance de certains arbres et végétaux, dans les textes sacrés mentionnés à la fois pour leur puissance, beauté ou intérêt alimentaire, confirme l’importance de la Nature dans la vie de l’Homme. Alors protégeons là !

Nous espérons par ce lien culturel, vous faire partager notre conviction à rattacher l’homme à la nature et à sa vérité.